La Rouille : Artiste contemporain urbain

Sa toile de prédilection : la friche urbaine

Une fois n’est pas coutume, je laisserai la part belle aux photos dans cet article tant les œuvres de La Rouille sont puissantes et se suffisent à elle-même.

Ces peintures géantes sur fond de désolation et de friche vous laissent sans souffle, sans voie. Un véritable uppercut de l’art contemporain urbain.

La Rouille exerce son art depuis 2013 dans des friches industrielles, ruines de maisons abandonnées, terrains bordés de murs dont la décrépitude lui servira de toile. En Bretagne bien entendu, région de prédilection : Rennes, Redon… Et aussi en France et à l’étranger.

Des œuvres puissantes

Et ça vous prend aux tripes, vous explose dans la tête. Je ne peux m’empêcher parfois de penser à la puissance du célèbre tableau « Le Cri » de Munch.

L’artiste ne peint pas exclusivement les murs, et a présenté dernièrement ses créations sur support plus « classique » ses œuvres à la galerie L’ombre Blanche à Rennes qui propose des expositions éphémères (www.lombreblanche.fr).

Où trouver La Rouille ?

Pour découvrir son travail ou acquérir une œuvre, vous pourrez le contacter par ce biais

https://www.la-rouille.com

https://www.instagram.com/la__rouille/

https://www.facebook.com/Larouillepaintings

Alors maintenant, laissons les mots. Laissons parler l’art de La Rouille.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Grand 2 corps en merisier – Commande client Mado Madi – relooking

relooking meuble merisier teinte vintage contemporain aérogommage décapage

Marie-H fait son ménage de printemps !

Cette année, MH a décidé de mettre un coup de frais à sa maison. Lassée des couleurs existantes elle prévoie de refaire entièrement son entrée et sa pièce de vie.

Seulement voilà, ce n’est pas le tout de repeindre les murs, car il y a devant l’un des dits mur, un imposant 2 corps, héritage de Monsieur Marie-H provenant de sa grand-mère. Madame ne supporte plus sa teinte, et son vernis qui a malheureusement mal vieilli et semble étouffer le bois. Et Monsieur tient beaucoup à son meuble.

relooking meuble merisier teinte vintage contemporain aérogommage décapage

C’est donc une mission pour Mado Madi. Marie-H ne veut cependant pas un relooking (dommage, je l’aurais bien repeint celui là…). Elle veut lui redonner un coup de fraicheur, et hésite à lui mettre de nouveau une teinte.

La teinte merisier….

Trouvant dommage d’étouffer de nouveau la nature du bois par une nouvelle teinte foncée, j’arrive à convaincre ma cliente d’attendre de voir son meuble après décapage, car je soupçonne une belle couleur miel sous la teinte merisier foncé.

Au cours des opérations habituelles, le meuble dévoile de très belles choses : superbes dessin du bois, beaux nœuds, bois de teintes différentes. Ce meuble a décidément du caractère !

Des veinages remarquables et un belle couleur

J’invite alors Marie-H à venir voir son meuble. Et quel bonheur de la voir le redécouvrir. C’est un vrai coup de cœur pour ses beaux veinages et ses bois bruts. Je lui fais entrevoir la couleur définitive une fois le bois protégé : un très beau miel apparait…

relooking meuble merisier teinte vintage contemporain aérogommage décapage

Nous sommes donc d’accord : nous laisserons enfin ce merisier vivre sa couleur naturelle, sublimée par un vernis à l’eau et une cire.

Retour à la maison

Quelques jours plus tard le meuble retrouve sa place dans la pièce de vie, et n’attend plus que le passage du peintre dans la pièce pour enfin sublimer sa vrai nature ! Et Marie-H m’a promis de belles photos que je ne manquerai pas de publier.

Merci Marie-H pour ta confiance !

relooking meuble merisier teinte vintage contemporain aérogommage décapage

Macfarlane création, des robes de mariées, mais pas que…

robe mariée création brest artisan artiste créateur mode

Macfarlane création, des robes de mariées, mais pas que…

Des robes de mariées dans le blog Mado Madi ??? Mais oui, évidemment : si cela n’est pas de la création, qu’est-ce que la création ? Sans compter que nous, les filles, cela nous fera toujours rêver.

Pour ma part, avant de rencontrer l’Homme, je disais toujours vouloir la robe de mariée, mais sans le mariage… eh bien… j’ai eu le mariage, sans la robe de mariée… ça m’apprendra tiens ! Alors, je continue de rêver devant ces robes de princesses modernes.

 Une duo d’enfer pour des robes de paradis

Deux fées brestoises se cachent derrière l’enseigne Macfarlane Création : Elise Madec et Maud Mitenne. Leur écrin est niché au 51 rue de Traverse à Brest (29) et accueille tant les professionnels que les particuliers.

Elise a une formation en Arts Appliqués, et en Design D’Espace. Elle décrochera plus tard son diplôme des Métiers d’Art Costumier et exercera en tant qu’assistante scénographe pour le festival d’arts de rue de Soteville Les Rouen.

Maud est passionnée depuis toujours par la littérature, la scène et la mode. Elle obtient son Diplôme des Métiers d’Art Costumier avec les félicitations du jury ! Cela la conduira à pratiquer son art dans de grands ateliers parisiens pour le cinéma, et le théâtre (théâtre classique et théâtre de rue).

 

Un travail tout en finesse

C’est l’amour du travail bien fait, des matières précieuses, de la création, et de l’exigence qui rassemblent et animent le duo. Elles donnent le temps au temps, écoutent les clients, perçoivent même ce qui n’est pas audible, pour dessiner à leurs client(e)s un projet à la hauteur de ce qui est l’un des plus beau jours qui soit (je sais, ça fait cliché, mais c’est tellement vrai !). Des projets sages, des projets fous, toute demande fait l’objet de passion et d’attention pour en faire un vêtement unique en soi.

 

Costumes de scène

Il faut également ici parler de cette autre facette de travail de Macfarlane, car il est tout aussi captivant.

Macfarlane c’est aussi le travail du costume de scène. Elles n’ont jamais délaissé leur passion première, le métier de costumière.

Il serait réducteur de dire que ce métier est un métier de couture : pour réaliser un projet de costume de scène, il faut au préalable réaliser de nombreuses recherches : histoire, sociologie, psychologie… un travail laborieux, mais qui leur a permis d’étendre leur savoir-faire et leur connaissances.

robe mariée création brest artisan artiste créateur mode

 

Contacter les créatrices

Macfarlane Création
51 Rue Traverse
29200 Brest
Finistère

https://www.facebook.com/macfarlanecreation

Puply, buffet 2 corps en peuplier – relooking Mado Madi

createur relooking meuble buffet peinture vintage brocante contemporain déco moderne bois aérogommage sablage ponçage

Chiner, encore et encore…

Vous vous souvenez cette ma belle moisson de janvier dans mon écocyclerie préférée (post Facebook du 15/01/2017) ? J’y avais déniché ce joli 2 corps en peuplier. Ni trop petit, ni trop grand, il a une taille parfaite pour nos intérieurs contemporains dont la hauteur de plafond est moins importante qu’autrefois.

p1000244

La bonne surprise

Allez, c’est parti. Je démonte. Et, surprise, voici ce que j’y ai trouvé :

Bon, pas de quoi boire l’apéro, mais c’est quand même une jolie petite découverte !

La beauté du bois de peuplier

Puis, direction la cabine d’aérogommage pour Puply, qui dévoilera un beau bois quasiment blanc, avec très peu de défauts.

Le noir c’est toujours chic

Alors, que va-t-on faire à ce jeune homme ? un blanc shabby ?? non, trop vu. Une couleur tendre, bof, pas convaincue… un tout noir ? humm, pourquoi pas, mais cela risque de faire un peu bloc… alors ? alors ? Mais bien sûr : un bicolore ! C’est parti !

Pinceaux, brosses, peinture noire mat, tréteaux, et on y va.

L’intérieur des tiroirs aura le droit aussi à son noir mat, car j’aime l’intérieur des tiroirs peints. C’est pour moi l’équivalent d’une jolie doublure pour un vêtement.

createur relooking meuble buffet peinture vintage brocante contemporain déco moderne bois aérogommage sablage ponçage

Et voilà le résultat !

2 couches de peintures noires, 2 couches de vernis à l’eau sur les parties non peintes, de l’huile de coude pour vieillir le tout. Et pour finir, 2 couches de cire pour terminer la protection. Sans oublier de patiner l’ensemble pour donner de la profondeur, et voici le résultat.

Reste à lui trouver un acquéreur. Son noir chic se mariera aussi bien avec un intérieur moderne, que vintage, ou plus classique. Avis aux amateurs….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Yann Lesacher, la Bretagne par les contours

yann lesager breton bretagne pêcheur humour graphiste illustrateur marin aquarelle pastel

Yann Lesacher, la Bretagne par les contours

Graphiste, illustrateur, peintre, randonneur…

 Yann Lesacher est né à Saint Brieuc en 1966.

Cet artiste pas comme les autres (vous comprendrez pourquoi si vous avez la patience de lire la totalité de cet article…) a étudié le graphisme publicitaire en Normandie, puis est entré à l’école des Beaux-Arts de Rennes, et a complété tout ceci par un passage à l’école de Gobelins (Paris). Voilà pour le CV…

Graphiste et illustrateur indépendant depuis une vingtaine d’année, c’est désormais le dessin qui l’anime pleinement. Il vous le dirait : c’est son métier. Et à le voir, c’est viscéral : le crayon ou le pinceau semblent être un prolongement naturel de sa main.

L’œil pétillant, il dessine, peint, croque les paysages, les personnages, les animaux, les mécaniques, le matériel agricole… peu importe le sujet, pour peu qu’il y ait l’ivresse du dessin. Tout ce qui arrête son regard au cours de ses randonnées sur le GR34 ou lors de ses voyages autour du monde est sujet à remplir ses incroyables carnets.

Yann Lesacher est un fou de dessin et d’art pictural et graphique. Alors il s’attache à remettre au gout du jour le dessin traditionnel trop souvent dénigré à l’heure actuelle selon l’artiste.

La Bretagne par les contours

Depuis quelques années, l’homme arpente la côte bretonne, suivant le GR34. Il découpe ce sentier de grande randonnée en étapes de 15 à 20 km. Durant chaque périple, il dessine et photographie afin d’alimenter ensuite ses carnets pour en faire des albums intitulés Une Bretagne par les contours, dont chacun retrace un itinéraire précis.

« Le but est de faire des dessins, faire des témoignages de ce que l’on peut voir aujourd’hui sur la côte bretonne : la faune, la flore, le paysage, les touristes qui passent, les enfants qui jouent, la mer, le patrimoine », explique cet artiste qui ne manque pas d’humour. Car lors de ses croquis, il ne se contente pas de peindre ou de dessiner. Bien souvent, le sujet lui inspire des pensées, pas toujours sérieuses, dont il annote les pages : « Ça plaît aux gens. Ça change d’une démarche un peu trop culturelle. Je me moque de l’ego humain ». (*)

D’où les commentaires, bons mots délivrés par de petits bonhommes en bas de ses pages, dont on se régale tout autant que des œuvres.

yann lesager breton bretagne pêcheur humour graphiste illustrateur marin aquarelle pastel

Et c’est cela aussi que l’on aime dans le personnage : un artiste qui ne se prend pas au sérieux. Quel bonheur dans une époque où la grenouille a parfois tendance à se vouloir plus grosse que le bœuf !

8 tomes de ses carnets ont déjà été édités, et sont en vente (entre autre) sur le site des éditions Dahouët (www.editions-de-dahouet.com). Les 2 premiers tomes sont épuisés.

Et si Yann Lesacher était Rock’n roll ?

Et bien oui, on peut le dire, car il faut l’être un peu tout de même pour participer à la première édition du « Croq and mob » tour en Brocéliande. Durant une semaine, des artistes peintres, dessinateurs et « carnettistes » de divers horizons posent leurs valises à Gaël, chez Luc Perez et sillonnent les alentours en mobylette, croquant à tout va nature, habitants, campagne, bref, la vie… A la fin de la semaine, un journal est publié, et un carnet « voyage de chez nous » est mis en vente lors d’une fête / expo / rencontre avec les artistes.

Un peu timbré alors ?

Peut-être, car Yann Lesacher s’envoie parfois du courrier, et voilà ce que ça donne (je suis d’accord, on aimerait tous recevoir du courrier comme ça…).

Mais encore ?

Si il passe la plupart de son temps professionnel à dessiner la Bretagne (et parfois les Bretonnes) par ses contours, il consacre une autre partie de sa vie artistique aux voyages. Il a déjà croqué la Grèce, le Brésil, le Kirghizistan (si vous ne savez pas où c’est, demandez donc à Yann !), Tanzanie, Népal, Argentine

yann lesager breton bretagne pêcheur humour graphiste illustrateur marin aquarelle pastel voyage bresil

yann lesager breton bretagne pêcheur humour graphiste illustrateur marin aquarelle pastel voyage brésil

Et il lui faudrait bien une autre vie encore pour étoffer son « carnet d’arbres »…

Alors, je crois que je vais m’arrêter là, et vous inviter à continuer à découvrir Yann Lesacher sur son Blog si bien fourni que j’y ai passé l’après-midi de ce dimanche tout froid…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ses actus à venir :

Mars 2017 :   Salon du livre à Rennes (35)

                         Salon du livre à Bruxelles

Avril 2017 :    Salon de la BD à Pornichet (44)

Juillet 2017 :  Exposition – Sémaphore de Landéda (29)

Aout 2017 :     Interceltique de Lorient (56)

Sur le Web :

http://yal.over-blog.com

http://www.editions-de-dahouet.com

https://croqandmob.wordpress.com

HL, couture et ameublement d’inspiration

Heloïse Levieux HL textile ameublement tapissière bretagne créateur création courtepointe coussin origami

Qui se cache derrière HL ?

Derrière ces initiales, il y a une brunette, pétillante et passionnée. Il y a un parcours, la mer, le Québec, la passion. Et comme souvent, il y a des rencontres.

Héloïse Levieux est artisan tapissier, entre autre… Dans une autre vie, elle fut éducatrice spécialisée. Métier qu’elle quittera pour suivre son mari aux états unis, puis au Québec. Et puis la vie… 3 enfants, une séparation, un bilan de compétence, un nouveau départ.

Tapissière, une évidence !

Heloïse Levieux HL textile ameublement tapissière bretagne créateur création courtepointe coussin origami

C’était une évidence, c’était dans les gènes : une maman couturière, une marraine tapissière, une enfance toujours le nez sur les tissus et les étoffes, à trainer les brocantes. Bien sûr ! Héloïse sera désormais artisan tapissier.

Ce qui fut dit fut fait : direction l’école des métiers du meuble de Montréal pour une formation d’une année, qui sera fructueuse puisqu’elle y gagne le concours « Chapeau les filles ».

Une autre rencontre, l’homme de sa vie, et Héloïse Levieux pose ses bagages en 2011 à Ploemel où elle installe son atelier et créée une collection inspirée par sa passion pour les imprimés. Inspiration qu’elle puise dans son environnement, auprès de la mer, et dans la nature qu’elle aime tant.

Heloïse Levieux HL textile ameublement tapissière bretagne créateur création courtepointe coussin origami

Des tissus uniques et écologiques

Elle collectionne les idées dans ses carnets d’inspiration, et fait imprimer ses tissus auprès de professionnels à même de répondre à ses exigences. Car exigeante elle l’est, tant envers son propre travail, qu’envers les matières et leur traitement. Alors, encore une rencontre, celle de Catherine de Fra-Josephine, atelier d’ennoblissement textile spécialiste de la teinture végétale et l’impression au cadre.

Heloïse Levieux HL textile ameublement tapissière bretagne créateur création courtepointe coussin origami

Les motifs des tissus créés en exclusivité pour HL sont alors conçus par Fra-Josephine à partir de ces carnets. Héloïse sélectionne avec soin les toiles et cotons tissés en France, puis imprimés à la main dans le plus grand respect de la nature. La tapissière imagine et créée ensuite des objets textiles : coussins, sacs origami, bouillottes sèches, courtepointes, poufs… liste non exhaustive. Autant d’objets que l’on a envie de ramener chez soi afin de pouvoir les contempler, les toucher, s’y lover, bref se sentir bien avec eux…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La boutique « Unique(s) »

HL a désormais déménagée pour Colpo, toujours dans le Morbihan. Présente sur tous les fronts (marchés, salons, boutiques), le succès est au rendez-vous. Et vous pouvez désormais la (re)découvrir dans la boutique « Unique(s) » à Carnac, où en compagnie de 2 autres créateurs, elle vend ses créations.

Contacts :

HÉLOISE LEVIEUX
Ker Jagu
56390 COLPO
Tel . 06 29 59 42 64

Web : heloise-levieux.net

HL est  adhérente Ateliers d’Art de France.

Points de vente Bretagne :

-La Maison VERLINDE – Vannes
-La Graine et l’Arosoir – Baden
-UNIQUE(S) – Carnac plages 

-Différence – Carantec
-IDEES – Pont Aven

Autres points de ventes : consulter le site HL – heloise-levieux.net

 

Enregistrer

Bijoux et créations Martina HEJMALOVA

bijoux ancien création bretagne créateur ouest porcelaine original personnalisé collier bracelet

Dans les songes de Martina HEJMALOVA

Martina Hejmalova est arrivée en Bretagne il y a 9 ans, et en a fait sa terre d’adoption.

Elle étudie les Beaux Arts tout d’abord dans son pays d’origine, la République Tchèque, puis vient en France poursuivre ses études d’Art Plastique aux Beaux Arts de Rennes . Et puis comme souvent, la vie, les rencontres… elle ne repartira pas.

Ce sont d’ailleurs les Beaux arts de Rennes qui vont la conduire à la création de bijoux tels que nous lui connaissons dans ses collections.

interview-made-by-me4

Un univers fantasque et fantastique

L’univers de Martina est unique et propre à elle-même. C’est un univers fait d’un mélange de modernité et de mélancolie, d’onirisme et d’humour.

Car la créatrice a tout d’abord une attirance pour les matières et matériaux anciens, qu’elle chine ou récupère. Elle travaille à partir de porcelaine ancienne ou de jouets (elle peut transformer la tasse ou l’assiette héritée de votre grand-mère, en un bijoux ou objet unique et poétique).

Des collections au gré des humeurs

Mais ses collections suivent surtout ses humeurs et envies du moment. Et elle en a déjà quelques-unes à son actif :

La collection « Ma tasse de thé » : Cette collection nait en 2010, et fait désormais partie des fondamentaux de la créatrice. Fabriquée à partir de vaisselle ancienne, faïence et porcelaine deviennent bagues, broches et sautoirs entre nostalgie et originalité.

 

Scénettes en verre : Ces scénettes vous font rentrer dans l’autre univers de Martina Hejmalova. Des objets représentant des scènes toutes plus étonnantes les unes que les autres. De minuscules personnages habitent ces objets de verre et vous devenez géant dans un monde de lilliputiens. Cette collection initiée en 2014 a toujours cours pour notre plus grand plaisir.

Orwell’s ferme : comme son nom l’annonce, la collection Orwell’s ferme est directement inspirée du livre bien de Georges Orwell, La ferme des animaux. Chaque personnage (à vous de deviner qui est qui…) devient une broche sous la forme d’un trophée en réduction, réinterprété version Martina, avec couleurs, humour, et chic… Un bestiaire totalement fou et beau à la fois. (collection 2010 – 2014)

Et aussi « De mon orangerie », « Theatrum mundi », et encore plein d’autre chose à découvrir sur le site http://www.martinahejmalova.fr.

A noter également que la créatrice réalise pour vous et sur demande des projets sur mesure… de quoi rêver encore…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Contacts :

Via son site web : http://www.martinahejmalova.fr

Tel : 06.17.75.46.44

@ : bijouxmadebyme@yahoo.fr

Actualités :

Exposition des  » Scénettes  » au salon Pièces Uniques du 24 au 26 mars 2017 au château de Châteaugiron (35)

Exposition de bijoux au salon Talents de Femmes le 4 et 5 mars  2017 au Palais des Arts à Vannes (56).

Points de vente :

Le Lapin d’Argile – 8 rue de la Loi, 56000 Vannes ( bijoux)

Empreintes – 5, rue de Picardie – 75003 Paris ( bijoux )

Musée de la faïence du Sarreguemines, espace boutique,17 rue Poincaré – 57200 Sarreguemines ( bijoux )

Maison sur Pilotis – 27 rue Guersnat, 75017 Paris ( œuvres exposées :  » Scénettes  » )

et bientôt chez L’atelier de Cocagne, 63 rue du Bourg, 59130 Lambersart ( Lille ) ( bijoux )

Boutique en ligne

https://www.alittlemarket.com/boutique/bijoux_martina_hejmalova-30331.html

bijoux ancien création bretagne créateur ouest porcelaine original personnalisé collier bracelet

Au chevet de Lilie, relooking MADO MADI

Les années 30 revisitées

Lilie (du nom de sa donatrice) était un chevet typique des années 30 dont mon amie Aurélie se séparait pour cause de déménagement.

Le petit meuble en chêne était en bon état, même sa classique plaque de marbre (que j’ai conservée, on ne sait jamais) n’était pas endommagée.

Préparation du meuble

La première étape a donc été de démonter le meuble, et de commander auprès de mon menuisier préféré, une belle plaque de chêne massif pour remplacer le marbre gris qui contrairement à certains plateaux de marbre, ne présentait que peu d’intérêt.

Puis, un passage par la cabine d’aérogommage* s’imposait afin de mettre le bois à nu.

Des finitions et une protection

Une peinture noire a été appliquée, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Les sculptures, et ces endroits choisis ont été patiemment usés pour reproduire la patine du temps.

Le plateau de chêne a subit un traitement de protection du bois, n’altérant en rien sa couleur naturelle, mais le protégeant d’une utilisation toute à fait normale.

Le tout a soigneusement été protégé par une cire de qualité, puis patiné.

Ce joli chevet est actuellement en vente chez Z&P (vous retrouverez ce superbe magasin sur son site web Z-P.fr)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

(*) Qu’est ce que l’aérogommage ?

L’aérogommage est une technique de traitement de surface dérivée du sablage. Elle consiste en la projection d’un abrasif naturel (ici un sable très fin) à l’aide d’air comprimé, en vue de décapage de surface.

Elle est particulièrement adapté aux travaux de précision, et aux matériaux fragiles, grâce à l’emploi de basse pression et à la possibilité de choisir son abrasif.

Maillo, ou toute la modernité du crochet et de la dentelle

maillo crochet dentelle teinture bretagne napperon art créateur création

Maillo, Maille, Maillot….

« MAILLO» est la contraction de « Maille » et de « Véro ». Mais le « maillot », c’est aussi le célèbre débardeur en tricot produit phare de la célèbre marque Damart : un joli clin d’œil et beaucoup d’humour qui conduit finalement au nom de la marque Maillo crée par Véronique… Damart…

maillo crochet dentelle teinture bretagne napperon art créateur création

Du design textile à la création poétique

Si toute petite Véronique Damart est tombée dans les chiffons de sa maman couturière, c’est au Lycée des Arts Appliqués qu’elle découvre le design textile. Elle continue son chemin vers les beaux-arts de Rennes, puis à L’ENSCI à Paris.

Son parcours la mène à faire un stage chez Christian Lacroix, un autre chez Isabel Marant, (oui, quand même…). Ensuite, Véronique poursuit par des études en tant qu’apprentie au National Institute Of Design à Ahmedabad en Inde où lui sont enseignées les techniques traditionnelles textiles.maillo crochet dentelle teinture bretagne napperon art créateur création

Après ce cursus passionnant, la voilà donc Designer Textile diplômée. Elle travaillera durant presque 10 pour des marques Haut de gamme, notamment dans la maille tricot.

En parallèle, Véronique Damart récupère, chine, tisse, et fait des recherches sur la maille sous toute ses formes.

« Deviens ce que tu es, on viendra te chercher parce que tu racontes cette histoire… »

 C’est la leçon qu’elle retiendra de son passage aux beaux-arts, conseil donné par son professeur à Véronique.

 Et c’est définitivement vers le crochet que penche son cœur, et sa créativité. Elle reprendra le flambeau de sa grand-mère qui pratiquait cet art, un temps démodé, qui revient en force dans le monde de la décoration.

maillo crochet dentelle teinture bretagne napperon art créateur création

Sa matière première est faite de dentelles et napperons anciens, ces morceaux de vie qui nous projettent tous dans des odeurs et images d’autrefois.

Maillo en fait des créations éclatantes. Elle fait revivre ces pièces anciennes par des couleurs qu’elle travaille et des formes qu’elle façonne grâce à une technique qui lui est propre.

Chaque morceau chiné devient art, pièce originale et poétique

Le crochet de Mamy Suzette devient une corbeille de couleur vive ou un attrape-rêves. La dentelle de Tante Marie se transforme en un abat-jour des plus modernes. Ou encore en une tendre couronne de princesse… qui fera rêver petites, et grandes filles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Où trouver Maillo :

Contact :

Véronique Damart
06 87 85 40 51
veronique.damart@free.fr
Créations sur commandes
maillo-design.com
mmaillo.blogspot.com

LES POINTS DE VENTE

En Ligne

Maillo design
http://www.maillo-design.com

 

Enregistrer

Le bonheur d’être assis sur un banc…

banc décoration relooking mer plage meuble créateur bretagne

Quel est votre banc ?

Qui n’a pas un banc dans ses souvenirs d’enfance ? Celui des cantines (pour les plus de 40 ans…), celui qui était sous la fenêtre chez ma grand-mère (pour moi), celui qui attend devant une petite maison de pierre, celui des grandes tablées où l’on rigole bien. Des bancs, il y en a plein… alors voilà, aujourd’hui je vous présente le banc Mado Madi.

Le plaisir de la trouvaille.

Il était dans le grenier d’un hangar, ou plutôt d’une caverne d’Ali Baba où s’entassaient des vieilleries comme j’aime. Il y en avait 2. Un tout propre et en parfait état, et puis celui-là… avec ses crevasses et ses cicatrices, encrassé de poussière. Et, évidemment, c’est avec lui que je suis repartie sous le bras (si l’on peut dire), au grand dam de son propriétaire qui ne comprenait visiblement pas pourquoi j’avais l’impression d’avoir trouvé une pépite d’or.

Tout comme j’aime les vieux visages, avec leurs rides et leur vie écrite sur un parchemin de peau, j’aime les vieux meubles

banc décoration relooking mer plage meuble créateur bretagne

Action !

Comme toujours, un bon décrassage s’impose. Et ici et là, quelques réparations pour consolider le banc (qui a été testé avec quelques amis pour être certain qu’il est bien costaud, ben oui quand même, rien ne vaut la mise en situation réelle).

Le caractère se dévoile : des nœuds, des crevasses, des brulures, et des coups de couteaux. Peut-être que quelqu’un travaillait il dessus ? Peut-être des enfants se sont-ils amusés à le marquer ? Peut-être… peut être…

banc décoration relooking mer plage meuble créateur bretagne

La mer, encore la mer, toujours la mer…

Puis j’ai choisi pour lui un beau gris avec une pointe de bleu. Et me voilà repartie en balade dans ma tête : mais oui, je suis devant une petite maison de pêcheur, avec ses pierres et ses murs blanc. Il me faut donc… un numéro style bateau.

Ne me demandez pas pourquoi 413, c’est juste parce que je le trouvais joli posé là.

Un ponçage tout en caresse, mais suffisant pour découvrir tout ce qui fait le caractère du bois : veines, nœuds et fentes…

Et bien entendu de la cire. Neutre et colorée, pour donner de la profondeur, et évidemment le protéger.

Et voilà, il n’attend plus que les copains, un apéro, et de la bonne humeur !

Ce diaporama nécessite JavaScript.