Nouvelle vie pour une table basse année 60

vintage relooking table scandinave bois sablage aérogommage décapage shabby bretagne

Une jolie histoire

Cette jolie table basse, datant je pense des années 60 (avis aux connaisseurs si je me trompe), a une  histoire bien sympathique.

Le propriétaire de cette table (nous l’appellerons JB) jouait dessus avec son ami d’enfance chez les parents de ce dernier. Elle avait d’ailleurs quelques rayures que l’on pourrait attribuer selon son vécu, au passage de nombreuses courses de voitures (petites voiture majorettes, entendons nous bien…).

 

Déjà le recyclage

Lorsque les parents de son ami ont indiqué à JB qu’ils voulaient s’en séparer, la nostalgie a pris le dessus (et le côté économique aussi un peu car pour le jeune homme qu’il était à l’époque, cela tombait à pic pour aménager son logement).

Une belle vie

Et cette table l’a suivi tout au long de son parcours de vie : une compagne et 2 enfants plus tard, elle est toujours là, trônant dans le salon et servant toujours de circuit pour petites voitures.

D’ailleurs, elle a bien vieilli cette jolie petite table, et est même devenue très tendance avec son petit côté vintage scandinave.

L’accident

Mais voilà, une petite maladresse, et la planche de l’une de ses extrémités s’est cassée. Pas de problème pour la recoller, un menuisier s’en est parfaitement chargé, mais il a dû poncer afin de faire la réparation proprement.

vintage relooking table scandinave bois sablage aérogommage décapage shabby bretagne

Direction chez Mado Madi

C’était donc l’occasion de lui refaire une petite beauté, ce dont Mado Madi s’est chargée avec plaisir.

Nous voilà donc encore une fois partis pour une séance à la salle d’aérogommage. Cela n’a pas présenté de problème particulier, et la teinte une fois enlevée a révélé un très beau bois clair, avec de superbes veinages sur le plateau. Je n’ai malheureusement pas su reconnaitre la nature de ce bois assez particulier (de nouveau, avis aux connaisseurs).

 

Ponceuse et huile de coude

La teinte était cependant importante et surchargée par endroits. Il en est resté quelques traces, notamment sur les barreaux sous le plateau. Et là, il n’y a pas 36 solutions : du papier à poncer et de l’huile de coude. Pour le reste, ma ponceuse tout terrain Mirka a parfaitement fait le travail et le plateau est désormais tout beau et tout doux (bon, je l’ai aidé un peu quand même).

 

vintage relooking table scandinave bois sablage aérogommage décapage shabby bretagne

C’est reparti pour une nouvelle vie

La table a retrouvé sa beauté d’origine, et ses cicatrices ont disparu, que ce soit celles des jeux d’enfant ou celles du passage du menuisier.

Une protection avec un vernis, et elle a pu réintégrer sa maison afin de redevenir un coin de jeux pour petits… et grands… 3ème génération !

vintage relooking table scandinave bois sablage aérogommage décapage shabby bretagne

 

 

Plus de créations Mado Madi : https://madomadi.wordpress.com/category/mes-creations/

Table indus à partir d’une porte ancienne

relooking meuble création table indus bois décoration intèrieur aérogommage

Dans ce billet, je vous présente une nouvelle création « Indus », une tendance forte dans la demande client.

Une table à vivre

Madame B. souhaitait une grande table (90*180cm) pour le coin salle à manger de sa pièce de vie, afin de mélanger avec le style « broc » / contemporain de sa maison.

Nous avons donc ensemble choisi une porte dans mon stock (voir l’article du 05/06 – la porte « porte manteau »). Celle-ci est de belle dimension, et a de très intéressantes « cicatrices » notamment dans le bas qui présente une telle patine que l’on pourrait le croire brulé, bien que ce ne soit que la brulure du temps.

relooking meuble création table indus bois décoration intèrieur aérogommage

Découpe et piètement

Pour le piètement, j’ai fait appel à l’un de mes partenaires qui me fabrique les pièces d’acier dont j’ai besoin pour mes créations (chacun ses compétences…) : AD-Style Acier.

relooking meuble création table indus bois décoration intèrieur aérogommage

Une fois la porte découpée à mesure (bon, ça va déjà mieux.. cf la photo en dessous) pour s’insérer parfaitement dans le cadre du piètement, reste à lui donner une jolie patine.

relooking meuble création table indus bois décoration intèrieur aérogommage

Ne garder que le bon

Après un bon brossage du bois pour enlever la terre (oui oui) et la poussière, direction donc la salle d’aérogommage. Et là, cela devient très intéressant car il s’agit d’enlever la peinture marron, ainsi que la trace de bombe rose fluo, tout en conservant la patine naturelle (euh, vous me suivez ??). Réglage de mon Ibix : pression douce, grain moyen, de la douceur pour décapage délicat :
(article aérogommage https://madomadi.wordpress.com/2017/04/28/laerogommage-ma-base-de-decapage-en-quelques-mots/)

Un beau résultat

Le résultat est à la hauteur de mes espérances. Sous la peinture, le bois a une belle couleur légèrement brune, et j’ai réussi à conserver la patine des clous en enlevant seulement la rouille de surface. Je suis contente de moi (ben oui, je m’auto félicite, on est jamais si bien servi que par soi-même ! J’assume !).

 

Protection du métal et du bois

Pour la partie protection, ce sera un verni biphasé très résistant car cette table n’est pas uniquement destinée à la décoration.

J’entends déjà d’ici : ah mais comment va faire Madame B ? Sa table va être difficile à utiliser ! Et si quelque chose tombe entre les planches ?!?
Cette table est parfaitement fonctionnelle pour rester telle quelle lorsque personne ne mange dessus. Un très bon vernis la protège, et Madame B prévoie tout simplement un bulgomme sous sa jolie nappe en tissu lorsqu’elle sera utilisée pour les repas rassemblant famille et/ou amis !

Pour la partie métal, je déclenche de la rouille, et je laisse décanter plusieurs jours afin que celle-ci soit bien développée.

 

Puis j’enlève la rouille de surface pour ne conserver que la belle couleur brune que j’aime. Et ensuite, même traitement que le plateau avec un vernis biphasé mat.

Chez les pros

A ce sujet, je voulais dire à ceux qui aiment relooker ou créer : n’hésitez pas à vous approvisionner dans des magasins qui fournissent les professionnels. Vous aurez d’excellents produits, et serez surpris des prix car vous les paierez parfois moins cher qu’en grande surface (eh oui…), avec les conseils des pros en bonus. Pour ma part, je me fournis chez LPDP à Cholet (et en plus, chez eux, le sourire et la bonne humeur sont compris dans le prix ! Promis, je n’ai pas d’action dans la boutique).

 

 

Cela vous a plu ?

J’espère que cette nouvelle création vous a plus, et si c’est le cas, faites le moi savoir sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/madomadicreation/

D’autres créations Mado Madi : https://madomadi.wordpress.com/category/mes-creations/

 

Porte « porte manteau »/ Valet Mado Madi

relooking création shabby porte manteau porte vintage chambre enfant déco

Simple mais efficace !

Vive la récup …

J’avais récupéré cette porte, qui devait être à l’origine une porte de placard étant donné sa dimension (environ 1m40).

relooking création shabby porte manteau porte vintage chambre enfant déco

Elle était très poussiéreuse et un peu sale, mais rien de grave (pas de photo avant, désolée, l’empressement m’a fait oublier toutes les prises de photos « avant », je suis indécrottable…). La peinture avait encore une bonne accroche, bien que manquante sur certaines parties comme vous pouvez le voir.

RPA : Refuge pour Portes Abandonnées

J’adore les vieilles portes, et mon atelier commence à ressembler à un refuge pour portes abandonnées. Pour l’instant, je n’ai fait que peu de réalisation avec celles ci (dont une table pour une commande client, article Mado Madi à paraitre le 19 juin).

Cette petite réalisation n’a demandé qu’un peu de temps et d’huile de coude.

Au même endroit que m’avais été donné cette porte, j’avais pu récupérer de très vieux portes manteaux : 2 portes manteaux de 4 patères chacun, mais dont, sur la totalité, 3 patères seulement étaient récupérables.

Et on fait quoi maintenant ??

Voici donc comment j’ai procédé :

La grande lessive

La porte : j’ai profité d’un jour de grand beau temps pour mettre 2 tréteaux dans ma courette (qui est en fait l’aire de jeu du chien, mais ma Gana me la prête gentiment), installé ma porte sur ceux ci, et j’ai procédé à un grand lessivage recto verso à la bonne vieille lessive Saint Marc (attention à bien mettre des gants, sinon ça pique et ça brule… je connais quelques grands costauds qui se sont fait avoir…).

relooking création shabby porte manteau porte vintage chambre enfant déco

La brosse nylon, un super outil pour patiner

Lorsque la porte a été bien sèche, j’ai énergiquement frotté avec une brosse nylon, afin de retirer toute matière qui pourrait se détacher du bois, ou rester sur les mains. Et non, la brosse nylon ne raye pas la peinture… cela lui donne même une très jolie patine.

Bien. Voilà, ça c’est fait !

Démontage des patères (ouille…)

Il m’a ensuite fallut démonter les patères, ce qui n’a pas été une mince affaire. Les vis avaient été peintes, et de plus avaient rouillé dans le bois. J’étais bien embêtée, lorsqu’un amis de passage m’a montré comment venir à bout de ce type de contretemps : un tournevis (de préférence tournevis à frapper) et un marteau. Quelques coups sur la tête de la vis décollent celle-ci de la peinture, et du bois en « cassant » le pas de vis imprimé dans le bois. Ainsi, vous pouvez ensuite la dévisser (plus ou moins facilement).

La récup jusqu’au bout

J’en ai profité pour récupérer les vis d’origine (j’ai tendance à récupérer les vieilles vis quand cela est possible car elles ont parfois une patine qui s’accorde bien avec certaines créations).

relooking création shabby porte manteau porte vintage chambre enfant déco

Ensuite, rien de très compliqué : quelques tours de perceuse/visseuse, et voici les patères fixées sur la porte.

Un joli porte manteau à hauteur de petit d’homme

Cela me fait un joli porte manteau pour une chambre d’enfant, ou un « valet » pour chambre d’adulte. Voilà ! Et si cela vous a plus, n’hésitez pas à le faire savoir sur ma page Facebook !

D’autre articles concernant les réalisations Mado Madi, suivez le lien :
https://madomadi.wordpress.com/category/mes-creations

Les Faïences de Valérie Le Roux : la Bretagne réinventée

Valérie Le Roux, plasticienne et céramiste, n’aime pas être sous les projecteurs. Elle préfère la lumière de son atelier, niché dans une petite rue de Concarneau, au 4 rue Duguay-Trouin. Elle n’est pas moins cependant une ambassadrice de cette jolie ville de caractère, créatrice emblématique bien connue dans le petit monde de l’artisanat d’art et de la création.

De caractère, Valérie n’en manque pas non plus, malgré sa discrétion et sa modestie. Son parcours en atteste s’il est besoin : issue d’une famille de Rosporden travaillant dans la confection, cela a aiguisé son œil et ses gouts pour les couleurs, les matières, et l’art.

En passant par la peinture

Jeune, elle cherchera tout d’abord sa voie vers l’art, la peinture plus précisément. Avec un certain succès puisqu’elle exposera dans la galerie de Patrick Gaultier, spécialisé dans l’art contemporain. Elle a alors 20 ans.

Elle choisit ensuite d’ouvrir, toujours à Concarneau, un atelier où elle formera nombre d’élèves, dont des enfants auxquels elle continue d’enseigner 20 ans plus tard.

valérie le roux concarneau céramique henaff joss poisson céramiste artiste bretagne finistère

Se réinventer

A la naissance de sa fille, l’artiste tire un trait sur la peinture contemporaine sous la forme qu’elle pratiquait alors, assez « violente » selon ses termes. L’envie de peindre s’en est allée. Apaisée, il lui faut alors se réinventer.

Car c’est ainsi que fonctionne Valérie Le Roux. Pas de carrière tracée, ni projetée, mais des envies, des rencontres, des évènements qui détournent les chemins de la vie.

Dans les traces de la tradition faïencière

Bosseuse et tenace, elle apprend l’art de la faïence au travers de divers stages et formations, se nourrissant également des conseils d’autres artisans et artistes. « les conseils font gagner du temps » vous dira-t-elle. Elle fera également un rapide passage aux beaux-arts de Quimper.

Apprendre et transmettre

Toujours à la recherche de découverte et de savoir-faire, Valérie Le Roux fait des résidences à la Faïencerie du Bourg-Joly en Sarthe (maison créée en 1747), afin « d’explorer d’autres formes de pièces ». Des rencontres, des échanges, la transmission, encore et toujours…

Et cela lui va comme un gant : travailleuse, mais aussi exigeante, passionnée par la fabrication, la technique, les matières, dont elle s’imprègnera tout au long de son parcours. Elle a d’ailleurs intégré depuis quelques années les ateliers d’Art de France, signe de reconnaissance d’un travail de haute qualité.

Selon Valérie : « c’est le travail et la recherche personnelle qui peuvent permettre de trouver sa technique et son style ». Valérie a visiblement trouvé le sien, et on aime !

L’inspiration aux portes de l’atelier

Elle mène donc désormais cette quête dans son atelier, nourrissant son inspiration au plus près d’elle : la mer, les bateaux, la plage… viscéralement Bretagne.

Et ses créations se reconnaissent entre toutes, son style lui est propre, décliné sur ses bouteilles, tasses et autres vaisselles, mais aussi sur du tissus. Des poissons, des crabes, des algues, reproduits dans ses couleurs de prédilections, couleurs de mer et de littoral : du bleu ! du rouge ! de l’orange et des gris !

Sous les traits de l’artiste

Des traits simples, mais inimitables, comme ceux de certains grands artistes modernes.

Et on adore, ses têtes de maquereaux qui semblent sortir de l’eau pour nous faire un clin d’œil, et ses chiffres  qui paraissent volés aux coques des barques et vieux bateaux de pécheurs… et l’on se sent marin, un peu (si, si, même moi, bretonne irrémédiablement malade en bateau…), breton, beaucoup…

Ses créations égaient et colorent grand nombre de tables du coin, dont l’hôtel de charme Ar Men Du (Nevez), qui lui a commandé 800 pièces pour le plus grand plaisir de ses hôtes… Ils ne s’y trompent pas.

En collaboration avec…

Du décor de qualité, sur des faïences de qualité, mais pas que… Valérie Le Roux aime explorer et s’essayer à des collaborations telles que celles réalisées avec le brodeur Le Minor, ou avec Josse pour des carreaux de terre cuite, ou encore avec la marque désormais très connue des accros au monde marin 747 Sailbags (Lorient).

Dernière collaboration en date : Valérie vient tout juste de créer pour la Conserverie de Groix et Nature (Ile de Groix), une boite de pâté marin !

DSC_8127

Et aussi, ses motifs se déclinent désormais sur des coussins, des tableaux sérigraphies, et une multitude de choses à découvrir.

Du coté de Duguay-Trouin

Alors, le mieux, quand vous passerez par là-bas, est encore d’aller jeter un œil du côté de la rue Duguay-Trouin….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Points de vente

Atelier boutique – 4 rue Duguay-Trouin – 29 Concarneau

Boutique Le Minor – 29 Pont-L’Abbé

Boutique de Pont Aven – 56 Quiberon

Bertaud – 19 rue Pas du Minage – 17 La Rochelle

Colibry Maya – rue Saint Jacques – 64 Saint Jean de luz

GALERIE HSP – Le Village Suisse – 13 rue Alasseur, 75015 Paris

Projets personnalisés sur demande

Contacts

Valérie Le Roux – 4 rue Duguay-Trouin – 29900 Concarneau
Tel : 02.98.50.82.13
Port. : 06.82.08.27.19

http://www.valerieleroux.com

http://www.facebook.com/Atelier-Boutique-Valérie-Le-Roux

Le Bestiaire en céramique de Simon Pavec

ceramique art artiste création insecte papillon libellule phasme terre bretagne angers Loire

La première fois que j’ai vu les œuvres de Simon Pavec, je n’ai pas compris ce que je voyais : des empreintes ? des insectes figés dans la matière ? des fossiles ? Et puis j’ai compris ce que c’est : de l’art !

ceramique art artiste création insecte papillon libellule phasme terre bretagne angers Loire

Les passions de Simon :

Simon PAVEC a 2 passions (au moins…) : le monde des insectes, et la céramique. A première vue, aucun rapport. Sauf que Simon a réussi à réunir ces 2 mondes dans ses créations.

La terre (1)

Le jeune homme aime la terre, la travailler, hors du temps… prendre le temps de la malaxer, le temps de l’illustrer, le temps de la cuir pour mieux la sublimer.

Les insectes (2)

Il aime aussi les insectes, papillons, scarabées, phasmes. Simon réuni la finesse de ces animaux et la précision de son art. Il prépare la terre, pour qu’elle puisse ensuite accueillir son bestiaire préalablement gravé et/ou moulé avec finesse dans du plâtre, anticipant le résultat final par une approche technique de la cuisson.

La céramique (3)

L’ajout d’oxydes métalliques (aïe, c’est un peu technique pour moi…), associée à la cuisson au four à bois viennent apporter des teintes surprenantes et parfois oniriques, accompagnant ainsi libellules et papillons.

La cuisson avait lieu jusqu’en 2016 dans le four à bois du collectif d’artistes Centrale 7Simon Pavec a été résident durant 7 ans. Il s’agit d’une friche industrielle de mines de fer à Angers (Nyoiseau exactement).

ceramique art artiste création insecte papillon libellule phasme terre bretagne angers Loire

Une vie en cohérence avec son art

Depuis cet hiver, le jeune homme cuit ses créations dans son propre four, bâti de ses mains auprès de la maison en paille qu’il a également conçue vivant ainsi en cohérence avec son art. Simon Pavec ne manque décidément pas de ressource et d’énergie. Il y a également désormais installé son atelier.

ceramique art artiste création insecte papillon libellule phasme terre bretagne angers Loire

L’amour de la transmission

Et comme il aime partager, Simon donne des cours de découverte ou de perfectionnement en collaboration avec l’association L’acte à Thiercé (49) : il vous ouvrira alors l’immense potentiel des argiles (grès, faïence, porcelaine) au travers de diverses techniques (sculpture, gravure, modelage…). Et peut-être la possibilité de toucher du doigt son univers… ?

J’ai rêvé…

La première fois que j’ai vu les œuvres de Simon Pavec, j’ai rêvé la nuit suivante que ses insectes prisonniers de la matière reprenaient leur envol… comme quoi, les œuvres de Simon ont aussi le pouvoir de faire rêver…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

En savoir plus :

Formation : renseignements au 02 41 95 45 46 ou simonpavec@gmail.com

Contact : http://www.simonpavec.book.fr/contact/

Console Indus pour mon amie Cathy

relooking création rouille Indus industriel meubles console bois machine ancienne

Lorsque mon amie Catherine m’a confié une machine ancienne dont je ne connaissais même pas l’usage, je suis restée un peu sceptique.

« Pourrais-tu me faire quelque chose avec ça ? » qu’elle m’a dit… moment de solitude… ben… euh… Oui, bien sûr… (ben voilà, maintenant débrouille toi et assume ma fille…).

Mais c’est quoi ce truc ??

Eh ben, ce n’est pas joli joli. C’est couvert de poussière et de terre, mangé aux pieds et lourd comme un bœuf ce truc.

Il m’a d’abord été dit que c’est une broyeuse à foin. Tiens, bizarre, je pensais que c’était plus grand et que ça ressemblait plutôt à ça une broyeuse à foin ou à ajoncs…

relooking création rouille Indus industriel meubles console bois machine ancienne broyeur ajoncs

Et puis, Cathy m’a dit : Mais non, c’est une broyeuse à raisin (bon, dans le pays des vins de Loire, cela me semblait plus plausible).

Une console ?

Maintenant que l’on a trouvé ce que c’est, reste à imaginer ce que je vais en faire. Et cela s’est imposé rapidement.

Ce sera une console Indus. Un beau plateau en acier rouillé, un piètement dégagé mettant en valeur le mécanisme. Reste à mettre tout cela en œuvre.

Acier et bois

Je commande donc le plateau en acier plié à l’un de mes prestataires de métal, AD STYLE ACIER, qui me fera également la découpe du panier et des pieds car je ne suis pas équipée pour ce type de gros travaux.

Garder ce qui est beau

Voilà, j’y vois plus clair. Et maintenant, direction la salle d’aérogommage. Le bois s’avère être bien dur, mais a été traité avec un produit jaune et épais qui part difficilement par endroit. Il va falloir sortir le scraper en renfort.

P1000513

Le mécanisme présente sous la crasse, une belle rouille naturelle que je vais m’efforcer de conserver. Je règle donc finement mon aérogommeuse sur une pression inférieure à 3 bar, avec un grain fin, et je reste à une distance raisonnable. Le surplus de rouille part, pour ne garder que la rouille « noble » et fine, d’une belle couleur sombre. Je suis ravie !

Donner de la douceur

Il y a encore du travail à la sortie de la salle d’aérogommage. Je lave toutes les parties bois, et, lorsque tout est bien sec, je sors ma ponceuse Mirka (j’adore jouer avec ma ponceuse…). Gros grain d’abord, puis grain fin pour donner de la douceur au bois. J’en profite aussi pour bien poncer tous les petit bouts de bois endommagés ou les éclats qui pourraient blesser (d’abord parce que Catherine a de petits enfants qui pourraient s’amuser à jouer sous la console, et deuxièmement car j’aime le travail propre et le bois doux).

Créer un tableau de rouille

Le plateau métal est lui aussi passé sous le pistolet de l’aérogommeuse afin d’en écorcher l’acier pour mieux déclencher la rouille. Après l’avoir débarrassé de toutes les poussières de sable, je l’asperge copieusement de produit rouillant, et je laisse le travail se faire.

C’est beau un acier qui rouille. C’est un tableau évolutif de toute beauté qui me ravie à chaque fois.

Protéger et sublimer

Pendant ce temps, je m’occupe de la finition du piètement en protégeant le bois par un vernis à l’eau, puis une cire. Même traitement pour le mécanisme. Le résultat est superbe. Il me tarde de mettre le plateau en place.

Après quelques jours, la rouille a atteint un stade qui me satisfait, je nettoie donc le plateau et le protège.

relooking création acier rouille Indus industriel meubles console bois machine ancienne

Reste à assembler le tout. Cela pèse son poids, mais je préfère bien fixer le plateau au piètement par un système de tenons. Simple mais efficace.

relooking création acier rouille Indus industriel meubles console bois machine ancienne

La belle idée de réhabiliter les vieilles choses

Le résultat me semble plus que concluant pour qui aime l’Indus, et j’aime l’idée d’avoir réhabilité cette vieille machine qui croupissait dans une grange en décrépitude.

J’attends donc avec impatience que mon amie me fasse parvenir de belles photos déco de sa console mise en situation. Je ne manquerai pas de les partager.

A bientôt tout le monde !

Enregistrer

Enregistrer

L’aérogommage : ma base de décapage en quelques mots…

aérogommage décapage relooking meuble bois nettoyer DIY

Je vois bien que l’aérogommage vous interpelle lorsque je publie un article sur une création Mado Madi. J’ai donc pensé que vous aimeriez en savoir un peu plus sur le sujet.

Pfff, le décapage, quelle corvée….

En effet, quelle corvée que de décaper nos meubles. C’est d’ailleurs pour cela que les peintures sans décapage font un tabac. Pour ma part, j’ai un peu de mal avec cette technique car je trouve que ne pas « déshabiller » un meuble avant de le repeindre revient à mettre une jolie robe neuve sur son ancienne robe… Bref, je n’adhère pas trop mais c’est personnel.

Le décapage, quelles solutions ?

Il y a bien entendu les ponceuses, et la mienne, je l’adore : une Mirka Deros, avec laquelle j’utilise de l’abranet. Un abrasif textile qui permet d’évacuer parfaitement les poussières de ponçage. Et hop, efficacité garantie, et sans trace de disque.

mirka-deros

Il y a les scrapers pour gratter dans les petits trous et enlever les résidus de peintures. Grattouiller avec ça vaut tous les relaxants du monde… concentration et décontraction garantie… chacun son accès au paradis…

P1000547

Il y a les décapants en tout genre et les brosses métalliques.

images

C’est magique ….

Et puis, il y a « L’AEROGOMMAGE ». Sans cette technique, je pense qu’à l’âge canonique de 45 ans (ceci est une blagounette, merci aux quadras de ne pas lyncher sur le net), je ne me serais pas lancée professionnellement dans le métier du relooking. Quelques images perleront pour moi :

Pour les pros ?

Le mot est lâché : « professionnellement ». Oui, malheureusement, c’est un investissement assez lourd, réservé aux professionnels (bien que cela puisse se louer, ou que le service peut vous être proposé par certaines entreprises spécialisées).

Et c’est ma machine Ibix, une aérogommeuse à sec, qui me permet de faire aujourd’hui ce métier sans avoir une tendinite chronique …

aérogommage décapage relooking meuble bois nettoyer DIY

Attention, ne confondons pas tout !

Il ne faut cependant pas confondre sablage et aérogommage. L’aérogommage est beaucoup plus doux et respectueux des matières que le sablage, réservé aux gros travaux.

Comment ça marche ?

La pression

Ma petite machine Ibix, est reliée à un compresseur, et me permet de projeter du sable via un pistolet (ressemblant beaucoup à celui des peintres). La machine peut monter à près de 8 bar, mais pour les meubles en bois, je navigue généralement entre 3 et 4 bar.

Pour certains travaux, je descends sous les 3 bar. Lorsque je travaille la rouille par exemple. (il m’arrive lorsque je travaille des projets Indus, de vouloir conserver une partie de la rouille d’origine, et là, il faut y aller tout en douceur).

aérogommage décapage relooking meuble bois nettoyer DIY

Les buses

Je dispose aussi de 3 buses différentes (la buse est la petite canule que je mets à la sortie du pistolet pour adapter le jet de sable au meuble à décaper) : Une buse étroite et précise pour décaper les moulures et sculptures, une buse plus large avec un orifice différemment usiné qui me permet de diffuser le sable de manière régulière évitant ainsi des traces disgracieuses (euh, je ne sais pas si je suis très explicite…), et enfin une buse pour les gros travaux tels que le décapage du métal (là où il faut « envoyer du gros »).

La granulométrie

Le sable a également son importance. Comme pour le ponçage, suivant le meuble à traiter et le résultat souhaité, il faut choisir son « grain ». Je dispose donc pour ma part d’une gamme de 4 niveaux de grains allant de l’extra fin au très gros.

relooking meuble shabby aérogommage décapage peinture meuble diy

Une fois tout cela dit, je peux encore régler la quantité de sable envoyée.

Vous l’aurez bien compris, cette méthode permet  d’adapter le décapage au meuble, pour obtenir un résultat propre et ultra fin.

aérogommage décapage relooking meuble bois nettoyer DIY

Les limites de la magie

Attention, cela n’est cependant pas toujours une solution miracle (bien que ce soit souvent le cas). Lorsqu’un meuble a subit plusieurs couches épaisses de peinture successives (peinture, sur peinture, sur peinture…. sans décapage au préalable, vous voyez de quoi je parle ??), cela peut devenir compliqué et laborieux. Il faut donc passer sur d’autres solutions (décapant, décapeur thermique, scrapers….).

N’ayant pas fait moi-même de vidéo pour l’instant, en voici une réalisée par une entreprise belge. A noter que de nombreuses entreprises de sablage pratiquent maintenant l’aérogommage et peuvent vous proposer leurs services.

 

Sur cette vidéo, la personne ne porte pas de protection. Suite à des questions sur Facebook, je précise donc que pour ma part, je possède une cabine fermée et ventilée, et que je porte un masque avec filtres, une combinaison, et des gants.

Voilà, j’espère vous avoir un peu éclairé sur le sujet. A bientôt tout le monde !

D’autres articles concernant le relooking :

Relooking table en noyer Mado Madi.
Chez Danièle et Philippe : transformation de leurs meubles.
Comment rafraichir un 2 corps en merisier ?
Puply, 2 corps en merisier. Relooking chic.
Et d’autres créations Mado Madi……

Enregistrer

De Mérode – Haute Maroquinerie Bretonne

cuir haute maroquinerie de mérode sac à main python confection sur mesure

L’adage disant que la valeur n’attend point le nombre des années prend avec Manon Pansart tout son sens.

Manon est née en 1992 à Dinard. Et elle est tombée dedans toute petite, ses parents travaillant tous les deux le cuir. Son papa est bottier et possédait son propre atelier de confection sur mesure à Dinard lorsque Manon était jeune. Elle aide alors son père sur des opérations simples et est vite fasciné par les peaux, leur toucher, leur odeur, et les formidables possibilités qu’offre cette matière noble.

 

cuir haute maroquinerie de mérode sac à main python confection sur mesure

De la suite dans les idées…

La jeune fille d’alors sait rapidement ce qu’elle veut. Après son bac, elle poursuit à l’École supérieure internationale de la mode à Toulouse et obtient un BTS design de mode (styliste et modéliste).

Jeune diplômée, elle va parfaire sa technique dans des maisons de la haute maroquinerie telles que Isaac Reina, et la maroquinière Célia Granger avec qui elle goutera à la fabrication sur mesure de pièces haut de gamme.

cuir haute maroquinerie de mérode sac à main python confection sur mesure

La machine est lancée !

Outre la confection du cuir, les défilés de mode de la haute couture sont l’autre passion de Manon.

Tout est donc réuni pour mener la jeune femme vers son futur parcours de créatrice et d’entrepreneuse.

Forte de ses diverses expériences, elle décide en 2015 et à seulement 23 ans, de fonder son propre atelier. Et ce sera en Bretagne, auprès des siens. Elle y investi 25 000 euros pour acquérir les machines indispensables à son art. L’écrin sera un hangar de 80 m2 dans la campagne de Caudan près de Lorient car, la tête bien vissée, elle n’oublie pas les contraintes économiques.

cuir haute maroquinerie de mérode sac à main python confection sur mesure

La naissance d’une marque : De Mérode

De Mérode est né, du nom d’une danseuse étoile muse des peintres de la Belle époque. Celle ci incarne aux yeux de Manon, qui ne s’y trompe pas, la force, le modernise, et tout ce que la femme a de plus chic.

C’est de cette alchimie de savoir-faire ancestral, de modernisme, et d’amour des beaux matériaux que sont faites les créations de De Mérode.

Car Manon ne travaille que les matières nobles : le cuir tout d’abord. Elle n’utilise que le plus beau : le cuir pleine fleur, français ou italien. Les cuirs exotiques : python et galuchat de raie ou de requin. La fourrure : principalement du vison ou de la marmotte.

De la confection haute couture

Chaque modèle est imaginé, dessiné, et fabriqué dans son atelier. Chaque étape de la confection est réalisée à la main, par Manon elle-même. Et pour ce qui est des accessoires de laiton, haute qualité oblige, De Mérode se les procure auprès d’un fournisseur parisien qui approvisionne les plus grandes maisons de couture.

cuir haute maroquinerie de mérode sac à main python confection sur mesure

De Mérode, passionnément.

Alors, lorsque vous envisagerez peut être d’acquérir une création De Mérode, dites-vous bien que c’est le prix d’une confection artisanale des plus belles factures, dans de sublimes matières premières, et que ce morceau d’art Fabriqué en Bretagne représente ce qu’il y a de plus beau dans la haute maroquinerie bretonne.

Qu’on se le dise : Manon Pansart réalise non pas de belles, mais de sublimes créations… A suivre… passionnément….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Site Web : http://www.demerode.fr

Facebook : http://www.facebook.com/DEMERODEpage

Points de vente :

Maison Dame Nature – Concept store – 25 Rue des Halles 56000 Vannesc
La petite rue à Bora Bora – 11 Rue Léo Le Bourgo 56100 Lorient
Aurore Cardin Design – Concept store – 2 Rue de l’Industrie 56100 Lorient
Les Nouvelles Quaintrelles – 7 Place Gambetta 56100 Vannes

D’autres articles pouvant vous intéresser :

NINE ORCET : Les bijoux Chainmail
Martina HEJMALOVA : Bijoux et scènettes, découvrez son univers fantasque

 

 

 

 

Relooking Mado Madi : table en noyer

relooking meuble noyer bois massif brocante antiquité DIY

La beauté du noyer

C’est peu dire qu’elle me plaisait cette table / bureau en noyer, en vente chez Z&P à Cholet (www.z-p.fr) où j’adore aller faire quelques emplettes meubles et déco.

Je devinais sous sa teinte marron, de beaux veinages. L’envie me titillait de la déshabiller pour révéler ses jolies couleurs d’origine.

relooking meuble noyer bois massif brocante antiquité DIY

relooking meuble noyer bois massif brocante antiquité DIY

Alors, je me suis jetée à l’eau.

Mon chauffeur livreur préféré, l’Homme, est allé me charger dans le fourgon cette pépite. Il ne m’a pas fallu longtemps pour savoir ce que j’allais en faire.

La déshabiller :

Mais commençons par le début : et hop, aérogommage.

Résultat : je ne m’étais pas trompée. Le noyer est vraiment un bois superbe, aux dessins naturels incroyables. Le plateau est un tableau à lui seul.

relooking meuble noyer bois massif brocante antiquité DIY

Rassurez-vous, il ne me serait pas venu à l’idée de la peindre, car, au risque de me répéter, il ne faut pas tout peindre ! Mais je souhaitais cependant légèrement contrarier les teintes foncées que prend parfois ce bois magnifique.

Modifions la teinte d’origine…

Une petite préparation teintée grisée fabrication maison, et voilà, le tour est joué.

Sans oublier un ponçage minutieux du plateau afin que le toucher soit aussi agréable que la vue (à mon goût en tout cas).

Puis, bien entendu une finition à la cire pour terminer de protéger le tout, sans oublier, évidemment, de patiner, encore, et toujours….

Et voilà !

A bientôt, pour de nouvelles aventures Mado Madi !

relooking meuble noyer bois massif brocante antiquité DIY

P1000539

relooking meuble noyer bois massif brocante antiquité DIY

Le nœud papillon revisité

création créateur noeud papillon mariage enfant vintage tissus

Pouloute : des créations en bois, en plume, en tissus…

Pouloute. nm – breton : petite poussière…

Non non, ce n’est pas de poussières que sont faites les créations d’Aurélie Bossu, styliste de métier, mais de petits morceaux de tissus soigneusement choisis. Des tissus repris de vêtements des années 50 et 60, pour leur texture si particulière que les amateurs de vintage connaissent bien.
Puis est venue l’envie de créer des pièces dans des bois nobles. Et ensuite la plume, surprenante mais tellement élégante et flamboyante.

Il n’y pas d’age pour porter un nœud papillon

Le principe : Plus besoin de savoir nouer un nœud papillon pour avoir de l’allure, tout en laissant penser le contraire. Un lien astucieux et réglable  sur le principe du « tour du cou » permet de le passer et l’attacher sur sa chemise.

Bébé a lui aussi son nœud papillon, assorti à celui de Papa ou à la robe de Maman… Aurélie a poussé l’idée jusqu’à en faire des bavoirs de cérémonie pour les toutes jeunes personnes… car on peut baver, mais sans perdre en élégance !

Pour les filles aussi !

Mais oui ! Il y a des occasions où le détail change tout. Il est donc courant qu’à l’occasion de mariages et d’évènements, les clients d’Aurélie BOSSU lui demandent de créer un modèle au masculin et au féminin. Sous la forme classique pour Monsieur, et sous forme de broche pour Madame. Il arrive même à la créatrice de conseiller la tenue à assortir avec ses créations, lorsqu’il y a coup de cœur pour l’un des modèles.

Une véritable originalité

Aurélie Bossu dépoussière cet accessoire quelque peu désuet pour en faire un bijou de modeur en recherche d’originalité. Et ce n’est pas Stromaé qui dira le contraire, puisque la créatrice lui a offert un de ses plus beaux modèles  à l’occasion de l’un de ses concerts.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Où trouver ses créations ?

En contactant Aurélie Bossu via le site : pouloute.fr
En boutique : Ô jolis Mômes – 26 rue de l’orangerie – 49300 CHOLET
Sur le Web : littlemarket.fr

En savoir plus

  • Web : pouloute.fr
  • Article : ouest-france.fr/economie/entreprises/economie-au-feminin/cholet-49-la-creatrice-pouloute-reinvente-le-noeud-papillon