Les Faïences de Valérie Le Roux : la Bretagne réinventée

Valérie Le Roux, plasticienne et céramiste, n’aime pas être sous les projecteurs. Elle préfère la lumière de son atelier, niché dans une petite rue de Concarneau, au 4 rue Duguay-Trouin. Elle n’est pas moins cependant une ambassadrice de cette jolie ville de caractère, créatrice emblématique bien connue dans le petit monde de l’artisanat d’art et de la création.

De caractère, Valérie n’en manque pas non plus, malgré sa discrétion et sa modestie. Son parcours en atteste s’il est besoin : issue d’une famille de Rosporden travaillant dans la confection, cela a aiguisé son œil et ses gouts pour les couleurs, les matières, et l’art.

En passant par la peinture

Jeune, elle cherchera tout d’abord sa voie vers l’art, la peinture plus précisément. Avec un certain succès puisqu’elle exposera dans la galerie de Patrick Gaultier, spécialisé dans l’art contemporain. Elle a alors 20 ans.

Elle choisit ensuite d’ouvrir, toujours à Concarneau, un atelier où elle formera nombre d’élèves, dont des enfants auxquels elle continue d’enseigner 20 ans plus tard.

valérie le roux concarneau céramique henaff joss poisson céramiste artiste bretagne finistère

Se réinventer

A la naissance de sa fille, l’artiste tire un trait sur la peinture contemporaine sous la forme qu’elle pratiquait alors, assez « violente » selon ses termes. L’envie de peindre s’en est allée. Apaisée, il lui faut alors se réinventer.

Car c’est ainsi que fonctionne Valérie Le Roux. Pas de carrière tracée, ni projetée, mais des envies, des rencontres, des évènements qui détournent les chemins de la vie.

Dans les traces de la tradition faïencière

Bosseuse et tenace, elle apprend l’art de la faïence au travers de divers stages et formations, se nourrissant également des conseils d’autres artisans et artistes. « les conseils font gagner du temps » vous dira-t-elle. Elle fera également un rapide passage aux beaux-arts de Quimper.

Apprendre et transmettre

Toujours à la recherche de découverte et de savoir-faire, Valérie Le Roux fait des résidences à la Faïencerie du Bourg-Joly en Sarthe (maison créée en 1747), afin « d’explorer d’autres formes de pièces ». Des rencontres, des échanges, la transmission, encore et toujours…

Et cela lui va comme un gant : travailleuse, mais aussi exigeante, passionnée par la fabrication, la technique, les matières, dont elle s’imprègnera tout au long de son parcours. Elle a d’ailleurs intégré depuis quelques années les ateliers d’Art de France, signe de reconnaissance d’un travail de haute qualité.

Selon Valérie : « c’est le travail et la recherche personnelle qui peuvent permettre de trouver sa technique et son style ». Valérie a visiblement trouvé le sien, et on aime !

L’inspiration aux portes de l’atelier

Elle mène donc désormais cette quête dans son atelier, nourrissant son inspiration au plus près d’elle : la mer, les bateaux, la plage… viscéralement Bretagne.

Et ses créations se reconnaissent entre toutes, son style lui est propre, décliné sur ses bouteilles, tasses et autres vaisselles, mais aussi sur du tissus. Des poissons, des crabes, des algues, reproduits dans ses couleurs de prédilections, couleurs de mer et de littoral : du bleu ! du rouge ! de l’orange et des gris !

Sous les traits de l’artiste

Des traits simples, mais inimitables, comme ceux de certains grands artistes modernes.

Et on adore, ses têtes de maquereaux qui semblent sortir de l’eau pour nous faire un clin d’œil, et ses chiffres  qui paraissent volés aux coques des barques et vieux bateaux de pécheurs… et l’on se sent marin, un peu (si, si, même moi, bretonne irrémédiablement malade en bateau…), breton, beaucoup…

Ses créations égaient et colorent grand nombre de tables du coin, dont l’hôtel de charme Ar Men Du (Nevez), qui lui a commandé 800 pièces pour le plus grand plaisir de ses hôtes… Ils ne s’y trompent pas.

En collaboration avec…

Du décor de qualité, sur des faïences de qualité, mais pas que… Valérie Le Roux aime explorer et s’essayer à des collaborations telles que celles réalisées avec le brodeur Le Minor, ou avec Josse pour des carreaux de terre cuite, ou encore avec la marque désormais très connue des accros au monde marin 747 Sailbags (Lorient).

Dernière collaboration en date : Valérie vient tout juste de créer pour la Conserverie de Groix et Nature (Ile de Groix), une boite de pâté marin !

DSC_8127

Et aussi, ses motifs se déclinent désormais sur des coussins, des tableaux sérigraphies, et une multitude de choses à découvrir.

Du coté de Duguay-Trouin

Alors, le mieux, quand vous passerez par là-bas, est encore d’aller jeter un œil du côté de la rue Duguay-Trouin….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Points de vente

Atelier boutique – 4 rue Duguay-Trouin – 29 Concarneau

Boutique Le Minor – 29 Pont-L’Abbé

Boutique de Pont Aven – 56 Quiberon

Bertaud – 19 rue Pas du Minage – 17 La Rochelle

Colibry Maya – rue Saint Jacques – 64 Saint Jean de luz

GALERIE HSP – Le Village Suisse – 13 rue Alasseur, 75015 Paris

Projets personnalisés sur demande

Contacts

Valérie Le Roux – 4 rue Duguay-Trouin – 29900 Concarneau
Tel : 02.98.50.82.13
Port. : 06.82.08.27.19

http://www.valerieleroux.com

http://www.facebook.com/Atelier-Boutique-Valérie-Le-Roux

Publicités