Julie PILLET : la chaussure Made In Bretagne

 

Arghhhh !!!! Je les veux toutes !!!! C’est le cri du cœur (très féminin comme cri…) qui m’est venu lorsque j’ai découvert les chaussures crées par Julie Pillet. Un gros coup de cœur donc (comme d’ailleurs tout ce que vous trouverez sur ce blog, sinon ça ne marche pas).

Une créatrice complètement à l’Ouest !

Et puis au fil de mes recherches sur la jeune créatrice, j’ai découvert son parcours : Julie a grandie dans le Morbihan. Après un master d’histoire de l’art, elle part vers Cholet pour une formation de styliste modéliste en chaussure (Cholet est, pour ceux qui ne le savent pas, la capitale historique de la chaussure, après Romans). Tiens tiens… des attaches dans le Morbihan et dans le Maine et Loire… ça me rappelle quelqu’un… (pour comprendre, visitez la page blog  https://madomadi.wordpress.com/qui-suis-je/).

Sa formation exigeant un stage, Julie l’accomplira chez Primigi, en Italie.

La jeune femme a donc découvert à Cholet le travail du cuir, ce qui devient alors chez elle une vraie passion. Elle ne pense cependant pas spontanément à la chaussure. Elle avoue même qu’au départ, ce domaine ne l’attirait franchement pas particulièrement, ce qui a bien changé depuis pour notre plus grand bonheur.

Créer par soi-même et pour soi-même

En fait, c’est la création qui la passionne avant tout. Le cuir lui permet alors d’explorer d’infinies possibilités, tout en travaillant une sublime et noble matière.

Forte de son parcours au sortir de sa formation et de son stage, elle décide de gouter aux joies de fabriquer ses propres créations, et de tester l’accueil du public au Midec 2007 (salon annuel de la chaussure se tenant à Paris, et ouvert exclusivement aux professionnels). Essai concluant : Julie repart du salon plus motivée que jamais, et avec de bons contacts.

Cela lui ouvre les portes de quelques boutiques où elle peut enfin mettre ses créations en vente au public. L’aventure peut démarrer !

collaboration

Julie Pillet est désormais installée à Nantes, dans une boutique partagée avec son alter égo masculin de la chaussure, Laurent Bourquin (Les Fauves – Nantes). Le cuir provient d’Espagne ou d’Italie. Jusqu’en Mai 2016, les talons étaient fabriqués en Italie, les semelles (cuir) à Cholet, et sous traitait le montage à une entreprise du May-sur-Evre (49) et se réservait la coupe et le piquage. Mais depuis, Julie a investie dans les machines nécessaires pour réaliser elle-même la production de A à Z.

Cocorico !

La créatrice porte joliment et haut l’étendard de l’industrie de la chaussure Made in France, que nombre de personnes avaient enterrée trop tôt. Elle en parle mieux que quiconque, et sais que ce savoir-faire très typique existe encore dans notre pays, il se cache d’ailleurs du coté de Cholet. Les grandes marque de luxe de la maroquinerie ne s’y sont d’ailleurs pas trompées, y recentralisant une partie de leur fabrication.

Des chaussures qui ont du chien

N’allez pas lui dire que ses modèles sont « rétros », elle n’aime pas être rangée dans une catégorie. Elle fait ce qu’elle aime, avec toute la créativité et l’originalité que cela comprend.

portrait2

Et Julie Pillet n’en manque pas, de créativité. Ses chaussures sont colorées, féminines, équilibrées. Elles donnent envie de couleurs et de fantaisie. Le confort et la qualité ne sont aucunement sacrifiés à l’autel de l’esthétique. Et si la gamme compte plusieurs de modèle de base, ils sont tous personnalisables pour coller au mieux aux souhaits et tempérament de la future princesse qui s’envolera dans ses beaux souliers. Au final : il n’y a pas 2 paires identiques.

Il est même possible d’obtenir des demis mesures, et ça, croyez-moi, sans mauvais jeu de mots (quoi que…) : c’est le pied !

Alors vite, que les chanceuses qui vivent près de Nantes partent à la découverte de sa boutique « Les Fauves », et pour les moins chanceuses, allez donc faire un tour du côté de son site http://www.juliepillet.com.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Points de vente

Les Fauves 2 rue Yves Bodiguel à Nantes (44)

Ginko Biloba – Quiberon (56)

Radis Vert et Poids Roses – 9 rue Victor Hugo – Rennes (35)

Les Pétroleuses – 7 rue Versigny – 75018 Paris

Les fées mouvementées 24 rues de la Madeleine – Nimes (06)

Contact

Julie Pillet, Nantes.
Tel : 06 77 13 80 40 (par SMS de préférence)
E-mail : lasardine@hotmail.it

http://www.juliepillet.com

Enregistrer

Enregistrer

Publicités