Au chevet de Lilie, relooking MADO MADI

Les années 30 revisitées

Lilie (du nom de sa donatrice) était un chevet typique des années 30 dont mon amie Aurélie se séparait pour cause de déménagement.

Le petit meuble en chêne était en bon état, même sa classique plaque de marbre (que j’ai conservée, on ne sait jamais) n’était pas endommagée.

Préparation du meuble

La première étape a donc été de démonter le meuble, et de commander auprès de mon menuisier préféré, une belle plaque de chêne massif pour remplacer le marbre gris qui contrairement à certains plateaux de marbre, ne présentait que peu d’intérêt.

Puis, un passage par la cabine d’aérogommage* s’imposait afin de mettre le bois à nu.

Des finitions et une protection

Une peinture noire a été appliquée, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Les sculptures, et ces endroits choisis ont été patiemment usés pour reproduire la patine du temps.

Le plateau de chêne a subit un traitement de protection du bois, n’altérant en rien sa couleur naturelle, mais le protégeant d’une utilisation toute à fait normale.

Le tout a soigneusement été protégé par une cire de qualité, puis patiné.

Ce joli chevet est actuellement en vente chez Z&P (vous retrouverez ce superbe magasin sur son site web Z-P.fr)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

(*) Qu’est ce que l’aérogommage ?

L’aérogommage est une technique de traitement de surface dérivée du sablage. Elle consiste en la projection d’un abrasif naturel (ici un sable très fin) à l’aide d’air comprimé, en vue de décapage de surface.

Elle est particulièrement adapté aux travaux de précision, et aux matériaux fragiles, grâce à l’emploi de basse pression et à la possibilité de choisir son abrasif.

Publicités